jeudi 1 janvier 2009

Pic Journalade

After the excellent ski tour with Justin a couple of days ago I thought I'd do it again with Ian, only this time going onto Pic Journalade. Despite the overcast night it was icy this morning and we soon wished we'd taken our ski crampons
Après le ski randonneé par excellence avec Justin il y a quelque jours, je pense à repèter avec Ian, mais cette fois avec un continuation à Pic Journalade. Malgré le nuit couvert, il etait geleé ce matin et nous espèrons que nous ayons pris nos ski crampons.
We soon crossed Pic d'Estibat and began the long traverse to Journalade - Somehow Ian managed to ski most of the traverse (despite it being very slightly uphill), I skinned once I'd lost momentum but skied it on the way back.
Bientôt nous avons traversé Pic d'Estibat et commencer le contournement longue vers Journalade - je ne sais comment Ian à reussi de skier le contournement (bien que il monte).The final ascent was very icy and I resorted to walking with crampons for the last 50m.
Le dernier monte etais très glacé et enfin je suis monté avec mes crampons pour les derniers 50m.

Sat below the summit we spied what we were sure was an Isard on the mountain top silhouetted against the sky. It's on the skyline in the exact middle of the photo above (double click for a closer view). The zoom lens revealed that maybe it's a dog - certainly it has a long tail. Though the outline is more ovine - any ideas?
Restons en dessous le sommet, nous avons aperçu un bête en silhouette sur le crête, nous pensons un isard (regard au milieu le photo au dessus). Mais la vue avec un téléobjectif montre peut être un chien avec un queue longue ou meme une ovine?

A full depth avalanche/cornice colapse below Journalade - snow is about 1m thick

The descent was icy sastrugi, skiable although I caught an edge on one of the frozen waves and took a fall. Back at Pic d'Estibat I was looking forward to the descent, but what difference a few days can make. The snow was absolutely vile to ski - crud high up and deep heavy porridge lower down. Two or three confidence sapping falls, one twisting my ankle, before we eventually made it down. A lovely day but not the greatest tour.
La descente etait sur la neige dur et cartonner. Arrivons à Pic d'Estibat j'ai attendu avec impatience la descente, mais quelle différence après quelques jours. La neige etait vraiment pénible de skier. Je suis tombé deux ou trois fois, et je m'ai tordu ma cheville, avant enfin nous sommes arrivons à la voiture. Une belle journeé sinon un beau tour.

1 commentaire :

les suédois a dit…

Toute la famille s'est plongée sur la question de la silhouette... Nous pensons plutôt à un chien, sauf le bout de la queue trop touffu. L'abominable chien des neiges?
Bonne Année!