mardi 29 juin 2010

Late night baling

During the day I managed to make some components to attach the windrow board to the sickle bar mower.

The rain has held off since Sunday and by this evening the hay in Minsou's field was just about dry enough to bale. I've promised to take Sarah into the mountains tomorrow so I decided to bale it now rather then wait another 36-48 hours and risk it being rained on. After transporting the baler and tractor to the road below the field, I dumped all the hay over the bank then forked it into the baler. The sun was setting as the last bale was stacked. Twenty bales.

Yesterday upper field 1 was given a short back and sides with the brush cutter and field 2 a gentle topping with the scythe. The sheep are in field 3. Leia has a lump on the back of her mammary so she might need to go to the vet later this week.

Ceps and girolles (chanterelles) on offer at the moment and the wild cherries are just about ripe.

Pendant la journée, j'ai réussi à faire quelques éléments à fixer les panneaux andain à la barre de coupe.

La pluie a arrêté depuis le dimanche et ce soir, le foin dans le champ de Minsou était à peu près assez sec pour balles. J'ai promis un rando avec Sarah dans la montagne demain, alors j'ai décidé de le balle maintenant plutôt que d'attendre un autre 36-48 heures et le risque étant la pluie. Après le transport de la presse à balles et le tracteur sur la route en dessous du champ, j'ai vidé tout le foin sur la rive puis j'ai mis dans la presse à balles. Le soleil se couchait jusqu'au la dernière balle a été empilés . Vingt balles en totale.

Hier, le pré numero 1 a reçu un coif avec la débroussailleuse et le pré numero 2 une garniture douce à la faux. Les moutons sont dans le domaine 3. Leia a une bosse sur le dos de sa mammaires alors elle pourrait avoir besoin d'aller chez le vétérinaire plus tard cette semaine.

Cèpes et girolles sur l'offre en ce moment et les cerises sauvages sont à peu près mûre.

dimanche 27 juin 2010

Humid

Another hot and humid day, went to do some tidying up at Minsou and Dédé's little field at Coumelary but ended up scything it all for hay. I fear there'll be thunderstorms for the next few afternoon's, so I should have waited. The first one rolled in this afternoon and the rain was very heavy.

Une autre journée chaude et humide, je suis allé faire quelques nettoyage au petit champ de Minsou et Dédé à Coumelary, mais en fin j'ai fauché tous pour le foin. Je crains qu'il y aura des orages des après-midi à venir, donc je l'aurais attendu. Le premier a roulé dans l'après-midi et la pluie était très forte.

vendredi 25 juin 2010

All done

Well the first of fields anyway! 36 bales and the baler is now working sweetly. Just have to get the baler back up to the house tomorrow. The storm held off.Eh bien le premier des domaines de toute façon! 36 balles et la presse est désormais travailler doucement. Juste de se mettre la presse à remonter à la maison demain. La tempête n'a pas arrivé.

jeudi 24 juin 2010

More baling

It's 7.30pm still 30 in the shade and a long day is nearly but not quite over.

This morning up early to turn the hay, break up the test bales from yesterday (and put them back in the sun), turn the baler and then fiddle with the string tensions.

Back to the house to find one of the champagne bottles had exploded. Sticky champagne and shards of glass everywhere. After cleaning up, the other bottles where removed to a safe place and I vented a few. I think the later bottles had a little bit of sediment and they seem to be the most pressurised. Will probably leave the next batch a little longer in the first fermentation phase - perhaps 8 days.

A quick trip to St Girons for essential supplies then back to turn the hay again. Then baling. With the new settings the bales are much better, though I still get the occasional string break (1 bale in 10 perhaps) on the right knotter - still it is 50 years old. 22 bales in all from the lower part of the field.

Next problem was trying to get the baler back up to Paul's barn "Le Sarrach". As I feared the tractor couldn't pull the heavy baler up the steep muddy track through the woods - loss of traction in the mud. Fortunately the steepest bit is at the beginning, so I was able to gentle reverse back to the field. There is another, longer route through the woods which is overall less steep, but I haven't used it for over 2 years and it has a strong cross camber. I decided to give it a try. The little tractor fought through the undergrowth, crushing fallen branches until we came to an impasse - fallen trees from the May snow storm, then it ran out of diesel! A walk back to the house to collect chainsaw and more fuel. This time I descended in the Jimny. In many ways it's a more capable 4x4 than the tractor, certainly faster though it doesn't have a power take off.

After clearing the trees and refuelling, the journey resumed. Lots of straining, locking and unlocking of differentials and lowest gear nearly all the way but we made it to Le Sarrach! Next back to the house in the car to collect the trailer, two trips back through the woods to collect the bales and load them safely in the barn. Now a quick bite to eat before raking the hay in the upper field into a windrow to minimise the dew wetting it tonight. Fortunately the usually plague of clegg flies either hasn't started or hasn't happened, but we have the enormous horse flies Tabanas Sudeticus and Bovinus instead in large numbers.
Tomorrow more hay turning, carrying and baling - with the chance of a thunderstorm tomorrow afternoon, it'll be another early start.

Il est 19h30 quand même 30 à l'ombre et une longue journée est presque mais pas tout à fait terminé.

Ce matin de bonne heure pour mettre le foin, démonter les balles d'essai d'hier (et les remettre dans le soleil), tourner la presse, puis jouer avec les tensions des ficelles/nouers.

Retour à la maison pour trouver l'une des bouteilles de champagne a explosé. Champagne et éclats de verre partout. Après le nettoyage, les autres bouteilles ont évacués vers un lieu sûr et je ventilé quelques-uns. Je pense que les bouteilles faire plus tard, avait un peu de sédiments et ils semblent être les plus sous pression. Je laisserai probablement le lot suivant un peu plus longtemps dans la premier phase de fermentation - peut-être 8 jours.

Un rapide voyage à St Girons pour les cours essentiels puis encore à tourner le foin. Ensuite, la mise en balles. Avec les nouveaux paramètres les balles sont beaucoup mieux, mais je reçois toujours la rupture de ficelle occasionnelle (1 balle sur 10 peut-être) sur le noueur à droit - il est encore 50 ans. 22 balles dans tous de la partie inférieure du champ.

Problèm suivant tentait d'obtenir la presse à remonter à la grange de Paul "Le Sarrach". Comme je le craignais le tracteur ne pouvait pas tirer la presse lourde à la piste boueuse et raide dans le bois - perte de traction dans la boue. Heureusement, la plus raide est peu au début, donc j'ai pu retour sur le pré. Il existe une autre, plus long piste à travers les bois qui est dans l'ensemble moins raide, mais je ne l'ai pas utilisé pendant plus de 2 ans et il a une forte cambrure croix. J'ai décidé de faire un essai. Le petit tracteur a combattu à travers les broussailles, broyage de branches tombées jusqu'à ce que nous sommes arrivés à une impasse - arbres abattus par la tempête de neige de mai et il a manqué de diesel! Une promenade de retour à la maison pour recueillir dma troçonneuse et plus de gasoil. Cette fois, je suis descendu dans le Jimny. Peut-etre, c'est un 4x4 plus capable que le tracteur, certainement plus rapide si elle n'a pas de prise de force.

Après avoir dégagé les arbres, le voyage reprend. Beaucoup de tamisage, de blocage et déblocage de differentiels, le vitesse plus faibles de presque tous les cours, mais nous l'avons fait au Sarrach! Suivant Retour à la maison dans la voiture pour recueillir la remorque, deux voyages aller-retour à travers les bois pour collecter les balles et les charger en toute sécurité dans la grange. Maintenant, une bouchée à manger avant de ratisser le foin dans le champ supérieur dans un andain de réduire au minimum la rosée le mouiller ce nuit. Heureusement, la peste des mouches soit Taon n'a pas commencé ou ne s'est pas produit, mais nous avons l'énorme mouche sangsue Tabanas Sudeticus et bovinus lieu en grand nombre.

Demain plus de fourrage, le tournage, la réalisation et la mise en balles - avec la possibilité d'un orage demain après-midi, ce sera une autre commencer tôt.

mercredi 23 juin 2010

Baling

Weather back to normal thank heavens, though there's some fresh snow on the mountains.
Up at 5.30 yesterday to scythe the hay in Paul's field. I scythed the lower part (which is about 2/3 the total) in 5 five hours. This morning I scythed the remainder. In the heat the grass dries quick and by this evening yesterday mornings cut was ready to test through the baler.
I managed to get the baler down into the field via a track through the woods I cleared in the spring, though I fear it might be a one way trip (the baler is heavy and my tractor light). It took most the afternoon to transport the hay from all around the lower field to make 2 windrows in the only part of the field flat enough to get the baler to. The baler still needs some fine tuning, occasionally one of the strings breaks, the twines are too loose and it's a bit temperamental picking up, but I have some things loosely resembling bales and as the baler cost 40 quid, I'm not too upset.
Because the tow point is offset to one side the baler is impossible to reverse, so currently it's stuck facing the wrong direction. Will try to turn it around manually tomorrow with some help, before trying to get it back up the track.

lundi 21 juin 2010

No rain

At last a day without rain!

Last night there was a dinner for those who helped with the tree clearance and my back was agony! I thought that today I would be bedridden but in fact it isn't too bad. A walk over to John and Sandrine's in the morning loosened it up, then after weeding the vegetable garden I cut all the grass (and weeds) on the land all around Quélébu.

A trip to Carbouérat in the afternoon to search for some last bargains. The lovely Nancy gave me some zinc guttering and accessories, some more champagne bottles and I bought her old rotavator. The latter needs some work to get it going. With some more bottles, I've put another 10 litres of elderflower champagne on the go. Whilst looking for the elderflowers, I found some girolles (chanterelles) which went well with the wildboar steaks, challots and garlic I had for dinner.

With 3-4 days of hot sunny weather forecast, I think I'll start the hay harvest tomorrow by cutting Paul's field (or probably half of it tomorrow and half the day after). The 85cm scythe blade is peened and sharpened and ready to go at dawn tomorrow.

Enfin une journée sans pluie!

La nuit dernière, il y avait un dîner pour ceux qui ont contribué à l'embrayage des arbres et mon dos était un supplice! Je pensais que je serais aujourd'hui alité mais en fait il n'est pas trop mauvaise. Une promenade à chez John et Sandrine dans la matinée, il assoupli, puis, après le désherbage du potager j'ai coupé toute l'herbe (et les mauvaises herbes) sur le terrain tout autour de Quélébu.

Un voyage à Carbouérat dans l'après-midi à la recherche de bonnes affaires dernière. La belle Nancy m'a donné des gouttières en zinc et des accessoires, des bouteilles pour champagne et de plus je lui ai acheté rotavator vieux. Celui-ci a besoin de quelques travaux pour démarrer. Avec quelques bouteilles de plus, j'ai commencé de faire 10 litres de champagne aux fleurs de sureau. Alors que la recherche de la fleurs de sureau, j'ai trouvé des girolles qui allait bien avec les steaks de sanglier, challots et l'ail que je mange pour le dîner.

Avec 3-4 jours de prévisions chaude et ensoleillée, je pense que je vais commencer la récolte de foin demain en faucher le terrain de Paul (ou probablement la moitié demain et la moitié lendemain). La lame de faux 85cm est grenaillé et aiguisé et prêt à partir demain à l'aube.

dimanche 20 juin 2010

Clearing the last of the trees

Today was set aside for volunteers to clear the roads and tracks in the Commune of Aleu of the remaining trees and branches from last month's snow. 40 or so locals turned up at the Marie at 8.00 this morning to help. Of course the weather was absolutely atrocious - torrential rain, hail and cold, but we pressed on regardless. After the last month of tree clearance and general lifting of ridiculously heavy objects, my back decided it had had enough, but I pressed on regardless.

There's been a good dump of snow above 1800m, but hopefully today is the last day of bad weather and things improve during the coming week.

The sad news is that Paul's sister died this morning.

Aujourd'hui a été la journée pour dégager les routes et pistes dans la commune d'Aleu des arbres et les branches qui tombées dans de la neige du mois dernier. Une quarantaines des habitants se sont présentés au Marie à 8,00 ce matin pour vous aider. Bien sûr, le temps était absolument atroce - pluies torrentielles, de grêle et de froid, mais nous avons insisté. Après le dernier mois de dégagement des arbres et lever des objets ridiculement lourds, mon dos a décidé qu'il en avait assez, mais j'ai appuyé sur quel.

Il y avait de la neige au-dessus de 1800m, mais j'espère que aujourd'hui sera le dernier jour de mauvais temps et les choses vont améliorer au cours de la semaine à venir.

Les tristes nouvelles, la sœur de Paul est mort ce matin.

vendredi 18 juin 2010

Champagne

First attempt at Quélébu bubbly bottled today. About 4.5 litres in all - but will it explode?

Premiere essaye de Champagne de Quélébu mis en bouteille aujourd'hui. 4,5 litres, t-elle exploser?

jeudi 17 juin 2010

Heavy load

Ian and I managed to load and unload the latest purchase - an old 5 in 1 woodworking machine (planer, thicknesser, morticer, saw, spindle moulder). I think it beat the rayburn for weight - probably it's about 550kgs. It's looking like one of the garages at Pont de la Taule may become a woodworking shop!

Ian et moi ont réussi de charger et décharger ma dernière achète - une vielle machine à bois combinée. Elle est plus lourd que le Rayburn (pôele en masse) - peut-être 550kgs. Je pense que une des garages à Pont de la Taule va devenir un atelier de menusierie!
The weather is still wet and cold (no end in sight) but it's good for the grass/hay.

Les temps encore pénible mais c'est bon pour le foin.
Like Penny at Pissou I've got some elderflower champagne on the go...ready for bottling tomorrow.

Comme Penny à Pissou j'ai des champagne de fleur de sureau en fermentation...je vais la mettre en bouteille demain.

mardi 15 juin 2010

Cold

The cold and wet weather continues, an excuse to light the fire in the afternoon/evening and put the winter duvet back on the bed. It's been a strange weather year so far.

Le temps froid et humide continue, une excuse d'allumer la pôele dans l'après-midi et mettre le duvet d'hiver sur mon lit. C'etait une année extraordinaire.

Mostly I've been painting and cleaning the cast iron components of the new bandsaw in the warmth of the workshop and planning the next works at Pont de la Taule. The baler got hit by flying debris in the South winds the other day and so one of the fibreglass body panels had to be repaired too.

J'ai peint et nettoyé les pieces en fonte de la scie à ruban dans le chaleur de mon atelier. La boiteleuse etait casser par des décombres portante par le vent du Sud l'autre jour, donc des réparations aussi.

samedi 12 juin 2010

Mountain Day

The weather forecast doesn't look great for next week, so Ben and I (plus Ben's friend Rob from Australia who was visiting) decided to grab a day in the mountains despite a dodgy forecast for the afternoon.

We set out from Gérac above Guzet with the plan of traversing numerous peaks before tackling the ENE ridge of Pic de Certescans. There's some easy rock climbing and a 15m abseil so I brought a half rope.

After crossing the outfall of Etang de la Piède and climbing the Pointe de la Hillette we descended to intersect the path leading from the Etang de Hillette to the Port de Couillac. With plenty of snow above the Etang de Hillette we decided to make a long rising traverse in crampons leading directly to the col to the east of Pic de Soune (2555m). There was a dusting of fresh snow above 2400m. We ascended the peak then descended on the far side to just beyond the col where things start to get exposed.
Ben descending to the col after Pic de Soune, Pic de Certescan
is on the skyline to the left, Pic de Montabone to the right

Rob wasn't happy with the terrain/exposure and with the summit of Pic de Certescans in and out of rainy cloud we decided to make a plan B.

We reversed our route over Pic de Soune then continued on the frontier ridge over numerous peaks to Pic de Couillac (2601m) with great views to the Lac de Certescans below us in Spain and still frozen.
Lac de Certescans

After lunch at the Port de Couillac we continued steeply up Pointe de Rabassere (2568m) before descending the NW ridge to the col at 2291m where we were engulfed in the low cloud and deteriorating weather.
Pointe de Rabassere, we ascended the ridge on the right then descended
the ridge on the left to reach the col on the far left of the picture
Rob descending from the col at 2291m

Another descent on névés lead eventually to the Etang de Réglisse, from which we soon reached the Cabane Turguilla and from there followed the normal route past the lakes and up the short via ferrata to Gérac once more.
Etang de Réglisse

A long day - 8 1/2 hours of walking and over 1800m (6000ft) of ascent. With the heavier than normal pack and this the first full mountain day of the summer, I was feeling it in my legs by the end of the day.

jeudi 10 juin 2010

Windy

The South wind blew all day, bringing down more branches and a few trees...more clearing up! In the morning after wiring Sandrine's new cooker into their house and then wiring the old one into their gîte, I finally managed to get the knottters working on the baler. What a relief...just the sickle bar mower to set up now.

Le vent de Sud souflait toute la journée, les branches tombait encore...plus de déblaiement!
Après avoir installer le nouveau four de Sandrine dans chez elle et puis avoir installer le vieux dans sa gîte, J'ai reussi (enfin) de réparer les nouers dans la presse. Quelle soulagement...prochainement la barre de coupe.

I've also bought a huge old bandsaw which I need to dismantle and transport here, I daresay that it'll need some fettling too.

Aussi, j'ai achète un vieille et grande scie à ruban. Je devrai de demonter et ramener, je pense que elle aura besoin de la restoration.
The new field got a short back and sides this afternoon - it's slowly taking shape. I found the first cep of the season in it too - tonight "coeur de canard - Quélébu".

Le nouveau pré a eu une coiffure cette après-midi, ç'avance. J'ai trouvé la premiere cep de la saison dedans - ce soir "coeur de canard - Quelebu"
The thrush chicks are doing well, and starting to get their feathers.

Les poussins de grive vont bien et commencent de donner leur plumes.
The vegetable garden got a makeover today. It's not looking like a great harvest this year.

La potager a reçu un déblaiement aussi aujourd'hui. Il ne sera pas une bonne récolte cette année.

mercredi 9 juin 2010

Bloody Baler

The knotters

A bit of joinery work in the Sandrine's gite kitchen first thing in the morning, then back to the baler. It's turning into a bit of a nightmare. When I said "it works perfectly" I spoke too soon.

The knotters (the achilles heel of balers) are proving to be a pain in the arse. I've got to the stage where they are tying a knot in the baler twine but still haven't managed to get the knot off the "billhook". Knotting happens incredibly quickly and the only way to see the process is to turn the baler over by hand using the flywheel. Conveniently this is positioned just out of sight of the knotting compartment. Hours seem to drift by whilst I skin my knuckles, fettle with rusted components, curse and blaspheme, all to little avail.

Un peu de menuiserie dans la cuisine du gîte de Sandrine, puis les travaux sur la presse encore. Il se transforme en une sorte de cauchemar. Quand j'ai dis "ça fonctionne parfaitement" J'ai parlé trop tôt.

Les noueurs (le talon d'Achille des presses) se révèlent être une douleur dans le cul. J'ai atteint le stade où il y a un nœud dans la ficelle, mais n'ont pas réussi à obtenir le nœud libre. Nouage qui se passe à une vitesse incroyable et la seule façon de voir le facon consiste à démarrer la presse a la main. Idéalement ce trouve la roue de démarrage juste hors de la vue du compartiment nouage. Les heures de travail passent tous en vain.
Strong South winds early this morning bring in the clouds
The ruins of Chateau Mirabat catch the morning sun - should be a Buddhist temple.

mardi 8 juin 2010

With bells on...

Just over a month after the snows and I have finally finished clearing up the fallen trees in the fields. Quite a few bonfires to light when the branches have dried out and plenty of firewood stacked and drying.

The lambs have been presented with their bells this afternoon and seem happy.

Setting up of the baler and mower is continuing...

Un peu plus d'un mois après la neige et j'ai finalement terminé le déblayment les arbres tombés dans les champs. Beaucoup des fagots de bruler quand les branches sécheront.

Les agneaux ont été présentés avec leurs cloches cet après-midi et semblent heureux.

Le reglement de la presse continue ...

lundi 7 juin 2010

Moving wood

Yesterday was cold and wet and thundery...but today was hot again. I spent the morning logging the big walnut tree. It's difficult moving big bits of tree trunk in field 1 which is pretty steep. Perhaps the best bit of wood was from the base of trunk, about 65cm diameter and nearly a metre long, a fair few hundred kilos. I was rolling it across the slope with the aid of a "peavey" when I lost control of it and it veered downhill. It quickly gathered speed, smashing through fences and crashing down into the woods, ending up in the brook at the bottom of a ravine. Doubt I will be able to get it out, still there's plenty more.

The photocopies of the manuals for the baler and sickle-bar mower arrived at lunchtime, so in the afternoon I started setting up the baler and synchronising the knotters. The knotters needed their positions adjusted slightly but the adjusting bolts were rusted solid. I managed to free one but in trying to loosen the other I sheared part of the steel adjuster in half. I tried to get the identical piece from the rusting machine in the field but it did exactly the same thing. So I've had to fabricate a replacement. It's made of two pieces and hopefully Yves can braise or weld them together for me tomorrow.

Hier, il faisait froid et humide et orageux ... mais aujourd'hui, il fait chaud encore. J'ai passé la matinée coupant le gros noyer. Il est difficile de déplacer les morceaux du grand tronc dans le pré No 1 qui est assez raide. Peut-être le meilleur morceau de bois (de la base du tronc) était à environ 65cm de diamètre et près d'un mètre de longeur, un centaines de kilos. J'ai été rouler sur la pente à l'aide d'un peavey quand j'ai perdu le contrôle de celui-ci et il a viré en descente. Il est vite prit de la vitesse, cassant les clôtures et s'écraser dans les bois, se retrouvent dans le ruisseau au fond d'un ravin.

Les photocopies des notice d'entretiens pour la presse et la barre de coup sont arrivé à midi, donc dans l'après-midi, j'ai commencé de regler la presse et synchroniser les noueurs. Les noueurs ont besoin de leurs positions légèrement modifié, mais la vis de réglage étaient rouillées solides. J'ai réussi à libérer un, mais en essayant de desserrer, d'autre part, je cisaillée en deux. J'ai essayé d'obtenir la pièce identique de la machine rouille dans le domaine au dessus chez-moi, mais il fait exactement la même chose. Donc j'ai eu à fabriquer un remplacement. Il est fait de deux pièces et, j'espére que Yves peut les braiser pour moi demain.

samedi 5 juin 2010

Still hot and the Remington 7500 stock

Another hot, humid and still day (32 in the shade again). With the chainsaw back in action I made an early start clearing field no 1. All the Acacias and the remains of the two walnuts were tided away by 11.30 by which time it was too hot to continue. Only the large walnut and the 3 trees in Larcher's field to go then it's all done.
In the cool of the workshop I pressed on with the stock I'm building for Harry's Remington 7500. The walnut I've been drying for the past 3 years has come up well with the first sealing coat of oil.

A bit of scything in the (only slightly) cooler evening then a quick check on a nest I found in one of the unlit bonfires on Thursday. Then it had 3 eggs and 2 hatched thrush chicks. Today all five are doing well.
Tomorrow thunderstorms are forecast which should cool things a little.

Un autre chaude et humide journée (32 à l'ombre encore). Avec la tronconneuse marchant encore j'ai commencé tot sur la pré n ° 1. Tous les Acacias et les deux noyers étaient dégager à 11h30, lorsque il faisait trop chaud pour continuer. Seule la grosse noyer et les 3 arbres dans le pré de Larcher à faire, puis tout fait.

Dans la fraîcheur de l'atelier, j'ai avancé la crosse que je construis pour le Remington 7500 de Harry. Le noyer, j'ai été de séchage pour les 3 dernières années, est venu bien avec la première couche d'huile.

Un peu de fauchage dans la soirée moins chaude puis une vérification rapide sur un nid que j'ai trouvé dans l'un des feux jeudi (heuresement avant je l'ai allumé). Puis elle avait 3 oeufs et 2 poussins de grive. Aujourd'hui, les cinq se portent bien. Demain orages sont prévus qui refroidissent le temps.

vendredi 4 juin 2010

Hot

Some of my Strawberry jam

Hot again today - 32 in the shade. More small jobs - burning in the new field, ear tagging the lambs, scything, some weeding and planting, collected the chainsaw, managed to get some "old style" sisal baler twine for the baler and the chickens get their first roam outside the chicken run.

Il fait chaud encore - 32 à l'ombre. Des petits boulots - brulée les branches dans le nouvelle pré, bouclage des agneaux, du fauchage, semencer dans le potager, ramener la tronconneuse, trouver la ficelle en sisal pour la botteleuse et un premiere sortie dehors la poulailler pour les poules.

Talked balers and scythes with "Le Gabach", a farmer from Cominac. He has his cows here at the moment - before they go up to the estive in a few weeks time.

Avec "Le Gabach" agriculteur de Cominac, nous avons discuté faux et botteleuse. Ses vaches sont ici au moment - avant elles iront a la estive en quelques semaines.

jeudi 3 juin 2010

Progress in the heat

I finished the baler today and after a bit of adjustment it works perfectly. My little tractor can turn it over statically, whether it can do that and pull it up a hill I don't know yet. I've discovered that there is one small part which is broken but I don't think it will affect the baling - if it does it's a relatively easy welding job.

It's been hot today and in the afternoon I finished lots of small jobs - mucking out the barn, scything, gathering the electric fence and pickets that I used to put the sheep down in the woods, making strawberry jam, spraying the sheep against flystrike (50% done) and trying to ear tag the lambs.

J'ai terminé la renovation de la ramasseuse/presse aujourd'hui et après un peu d'e réglage elle fonctionne parfaitement. Mon petit tracteur peut tourner en place, si elle peut le faire et tirez sur une pente raide, je ne sais pas encore. J'ai découvert qu'il ya une petite partie qui est cassé, mais c'est un travail de soudure relativement facile.

Il fait chaud aujourd'hui et dans l'après-midi j'ai fini beaucoup de petits boulots - déblayage à la grange, du fauchage, ramene des clôtures électriques et des piquets que j'ai utilisé pour mettre les brebis dans les bois, faire de la confiture de fraise, la pulvérisation du mouton contre myase ( 50% fait) et essayant de boucler (dans l'oreille) les agneaux.

mercredi 2 juin 2010

Update

A couple of very long days working on the baler (it's quite addictive) - yesterday I got horribly sunburnt standing in the sun. Probably another mornings work and I'll be ready to turn her over.

This morning I made a trip to Ben and Cat's new farm at Les Chartels near Foix. They've so much to do, but loads of potential...I hope they don't run out of steam before the place is transformed.

Far too many strawberries to eat here - so will probably make some jam tomorrow.

Quelques très longues journées de travail sur la ramasseuse/presse (il est très addictif) - Hier je me suis tres brûlée par le soleil. Probablement un autre matin de travail et je serai prêt à la démarrer avec le tracteur.

Ce matin, j'ai fait une visite à la nouvelle ferme de Ben et Cat à Les Chartels près de Foix. Ils ont tellement à faire, mais beaucoup du potentiel ... J'espère qu'ils ne vont pas à bout de souffle devant la place se transforme.

Beaucoup trop des frais ici - je ferai la confiture demain.