mardi 31 août 2010

Mail de Bulard (2750m)

A trip up Mail de Bulard from Pucelle via the Port d'Orle today with Ben and Ollie. After an 8.45 start from Pucelle we made the Port d'Orle (2318m) in about 2 hr 45mins. Just before the Port I caught up with a journalist and a photographer from Pyrenees magazine who were walking to Montgarri with a white bearded man in late sixties. He was very knowledgeable and telling them everything they needed to know for an article about the Port. Blimey he was fit - I could barely keep up with him!

From the Port we had planned on gaining the ridge to the west of the Port and following it all the way to Mail de Bulard crossing Pic des Cingles en route. I had seen the route described in a Spanish book and apparently it would take 2-3 hours and it was mostly grades II and III. The ridge is mostly schist and horribly loose, we wasted nearly 50 minutes trying to find a safe way onto the start of the ridge. Ben managed to get up but it was clear that it was going to take a lot longer than 2-3 hours and that the terrain was not great. We decided to bail out and returned to the Port.
The ridge between Mail de Bulard and Port d'Orle

From here we followed the old mining tramway of the Mine de Fourcail to the little lake at 2323m and then climbed up to the larger lake at 2496m before making the summit via the South-West ridge.
The summit (top left) and the upper lake

The views from the summit are the best of any peak in the Couserans and the atmosphere was crystal clear today.
View towards the Encantados in Spain - click on image for a closer view

We had a vague plan to descend the north ridge, but in a quick search on the Internet and in my books I had failed to find any descriptions for the route, only tales of people retreating. I descended to the subsidiary peak at 2646m for views to the old mine buildings and to try to see the way ahead. As is often the case looking down a towered ridge much of the route was hidden and it was difficult to see how difficult it might be. I climbed back up to the summit where Ben and Ollie were keen to give it go, but it was already nearly 3.00 and had we got stuck at the bottom of the ridge where the main difficulties are, we would have had to climb back to the summit to return home and face possible benightment. It had been a great day so we left the north ridge for another occasion.

We descended the West ridge towards the Col de Villeneuve before striking back South-East to the abandoned mine de Fourcail and it's tramway. We followed the route of the tramway from Spain through the Port d'Orle to France, then through two more short tunnels to discover the ruined "station de cables" where the contents of the carriages on the tramway (zinc, lead and silver ore) were transferred to a cable car and transported down the mountain. Although the mine is in Spain it was actually a part of the mines on the French side of the frontier (mines des Bentaillou, Mail de Bulard and Montoulieu) the mine closed after the first world war. At the station beneath Pic des Cingles we startled some isard which ran down the mountain.
Isard in flight

A long descent back to the car, collecting some flowering meadow sweet on the way (which might make a nice champagne).
Pic de Cornave
Close up of the folded rock beds under the summit

A hot day with 2100m of ascent and 22km distance in about 11 hours.

Une excursion au Mail de Bulard de Pucelle via le Port d'Orle aujourd'hui avec Ben et Ollie. Après avoir commencé a 8,45 de Pucelle nous avons fait le Port d'Orle (2318m) en 2h 45 min. Juste avant le port, j'ai rattrapé un journaliste et un photographe du magazine "Pyrénées" qui se promenaient à Montgarri avec un homme à barbe blanche il a peut-etre soixante ans ou plus. Il a été très bien informés et il les dire tout ce qu'il faut savoir pour un article sur le port. Il était en forme - je pouvais à peine tenir avec lui!

Depuis le port, nous avions prévu de gagner la crête à l'ouest du port et le suivant à Mail de Bulard via Pic des Cingles. J'avais vu la route décrite dans une livre espagnol et, apparemment, il faudrait 2-3 heures et il était quelques pas de II et III. La crête est principalement de schiste et horriblement lâche, nous avons perdu près de 50 minutes à essayer de trouver une façon sécuritaire sur le début de la crête. Ben a réussi à se lever, mais il était clair qu'il allait prendre beaucoup plus longtemps que 2-3 heures. Nous avons décidé de sortir et retour au port.

De là, nous avons suivi le tramway anciennes de la mine de Fourcail vers le petit lac à 2323m, puis monta au plus grand lac à 2496m avant de faire le sommet par l'arête Sud-Ouest.

La vue depuis le sommet sont les meilleurs dans le Couserans et l'atmosphère était de tres clair aujourd'hui.

Nous avions un plan vague de descendre la crete nord, mais dans une recherche rapide sur Internet et dans mes livres je n'avais pas réussi à trouver aucune description de l'itinéraire, seulement les racontes que des personnes en retraite. J'ai descendu à la pointe filiale à 2646m pour les vues de bâtiments de la mine ancienne et d'essayer de voir la voie à suivre. Comme c'est souvent le cas regardant vers le bas d'une crête dominait une grande partie de la route était caché et il était difficile de voir comment il pourrait être difficile. Je suis remonté jusqu'au sommet où Ben et Ollie ont tenu à lui donner aller, mais il était déjà près de 3.00 et a nous nous sommes enlisés dans le bas de la crête, où les principales difficultés sont, nous aurions eu à remonter à la Sommet de rentrer chez eux et le visage benightment possible. Il avait été un grand jour et nous avons laissé la crête nord pour une autre occasion.

Nous descendons la crête de l'Ouest vers le Col de Villeneuve avant de frapper vers le sud-est de la mine abandonnée de Fourcail et de tramway. Nous avons suivi l'itinéraire du tramway de l'Espagne par le port d'Orle à la France, puis par deux tunnels court pour découvrir les ruines "station de câbles", où le contenu des voitures sur le tramway (zinc, plomb et du minerai d'argent) ont été transférés à un téléphérique et transportés vers le bas de la montagne. Bien que la mine est en Espagne, il était en réalité une partie des mines sur le versant français de la frontière (des mines Bentaillou, Mail de Bulard et Montoulieu) la mine a fermé après la première guerre mondiale. A la gare, sous Pic des Cingles nous surpris quelques Isards qui descendent de la montagne.

Une longue descente vers la voiture, mais nous avons recolté quelques fleurs de reines de prés sur le chemin (qui peut fait un champagne).

Une chaude journée avec 2100m de montée et 22 km de distance dans environ 11 heures.

vendredi 27 août 2010

A walk above the waterfall

Cascade d'Ars

A lovely relaxed rando in and around the Cascade d'Ars today with Ian, Alun, Breezy, Emily and her dogs (Jaya and Sumba). We sped up to the Cascade d'Ars from Aulus in the heat of the morning then explored the upper valley visiting the three lakes: The Etang de Cabanas, Etang de Touetos and the largest lake by the Hille de l'Etang which doesn't seem to have a name on the map. We had a quick dip in the icy water.
Etang de Touetos
The largest lake

The weather was cooler in the afternoon and after copius amounts of bilberry and raspberry collection we returned via the Etang de Guzet. About 1350m of ascent

Une belle rando détendue dans et autour de la Cascade d'Ars aujourd'hui avec Ian, Alun, Breezy, Emily et ses chiens (Jaya et Sumba). Nous avons vite montée a la Cascade d'Ars d'Aulus, dans la chaleur de la matinée a ensuite examiné la haute vallée afin visiter les trois lacs: L'étang de Cabanas, Etang de Touetos et le plus grand lac de la Hille l'Etang qui ne semblent avoir un nom sur la carte. Nous avons eu une trempette dans l'eau glacée.
Le temps était plus frais dans l'après-midi et après avoir ramasser des myrtilles et des framboises nous sommes revenus par l'Etang de Guzet. A propos de 1350m de dénivilée.

jeudi 26 août 2010

Phew

Mega-hot again today but thankfully the urgent works at Pont de la Taule are all finished this evening. Only painting, a few small electrical odds and ends and a door for the bathroom remain to be done, jobs I can tick off over the coming weeks at a sensible pace.

Of course there's plenty to catch up with here at home - the tomatoes are ripening thick and fast as are the courgettes - more pickle to be made. The damsons are ripe so maybe there's some jam to be made. Plenty of farmwork too, not to mention fencing, hedging and collecting the firewood stacked in the various fields. The pointing of the house needs to be finished when the weather is cooler and there are some works to be done in the barn before the winter. The cherry vodka is bottled and just needs to mature for a few months before degustation!

Tomorrow a walk with various friends above the Cascade d'Ars.

Mega-chaud aujourd'hui encore, mais heureusement, les travaux d'urgence, à Pont de la Taule sont tous finis ce soir. Seule la peinture, quelques petites travaux d' électriques et une porte pour la salle de bains restent à faire, travaux que je peux cocher dans les prochaines semaines à un rythme raisonnable.

Bien sûr, il y a beaucoup de faire ici à chez moi - les tomates mûrissent comme les courgettes - plus de "pickle" à faire. Les prunes sont mûres alors peut-être il y a un peu de confiture à faire. Beaucoup de travaux agricoles et ramassant du bois de chauffage empilé dans les différents prés. Le pointage de la maison doit être terminée quand le temps est plus frais et il y a quelques travaux à faire dans la grange avant l'hiver. La vodka cerise est mis en bouteille et a juste besoin de mûrir pendant quelques mois avant dégustation!

Demain une promenade avec des copins au dessus de la cascade d'Ars.

mardi 24 août 2010

Tomatoes

After the tremendous heat of the last few days, today it has been cold and rainy...but the heat returns tomorrow and Thursday looks like being a scorcher. My cherry tomatoes are at last turning red - there must be 20 kgs of fruit on the bushes but it's all been green for weeks and weeks. The first harvested fruit is fantastically sweet.

Works at Pont de la Taule continue, the end is in sight but I'm really getting sick of it! I hate doing the same thing for too long...and 4 weeks is too long.

Après la chaleur de ces derniers jours, aujourd'hui, il fais froid et il pleut... mais la chaleur revient demain et jeudi s'annonce très chaud. Mes tomates de cerises sont enfin mûre - il faut 20 kg sur les buissons, mais c'etait tout vert depuis quelques semaines. Le premier fruit récolté est fantastiquement douce.

Les travaux au pont de la Taule continues, la fin est en vue mais je suis vraiment tomber malade d'elle! Je déteste faire la même chose depuis trop longtemps ... et 4 semaines est trop longue.

dimanche 22 août 2010

Hot at last

For the past few days the heat has been building and yesterday and today the thermometer is stuck on 36 in the shade (97 fahrenheit). Too hot to do much in the afternoons/evenings.

On Saturday I had to do the changeover on John and Sandrine's gite, in the evening Ian, Nina, Alun and Breezy came for dinner. Gazpacho, pork and aubergine then a Dorset apple cake. After the sun had set we sat out in the relative cool watching the shooting stars.

This morning early I tidied up the crown of the huge walnut tree which went over in the May snow. A much bigger job than I had imagined. There are now another three big bonfires of branches to burn. At lunchtime I descended to the village which is "en fete" at the moment for l'apero. Dédé and Minsou invited me for lunch with their daughter, son in law and their friends. A lovely drawn out lunch in good company which didn't finish until after 5.00pm.

Pour ces derniers jours la chaleur a été agrandir et hier et d'aujourd'hui, le thermomètre est bloqué sur 36 à l'ombre (97 degrés Fahrenheit). Trop chaud de faire beaucoup dans l'après-midi / soirée.

Le samedi, j'ai eu à faire le transition de la gite de John et Sandrine, le soir, Ian, Nina, Alun et Breezy est venu pour le dîner. Gazpacho, porc et l'aubergine puis un gâteau aux pommes. Après le coucher du soleil nous nous sommes assis dans la fraîcheur relative en regardant les étoiles filantes.

Ce matin j'ai rangé la couronne de l'arbre énorme qui tomber dans la neige de mai. Un travail beaucoup plus important que ce que j'avais imaginé. Il y a maintenant trois feux des grandes branches à brûler. A midi, je suis descendu au village qui est "en fête" pour l'apéro. Dédé et Minsou m'a invité à déjeuner avec leur fille, son gendre et leurs amis. Un beau repas en bonne compagnie qui n'a pas fini qu'après 17h00.

jeudi 19 août 2010

Fighting wasps and lancing boils

All this week I'm working at Pont de la Taule. It should all be done and dusted by the end of next week.

For the last week or more I've been fighting a battle with a huge wasps nest that is within the front wall of the house. Over several days I pointed the wall to try and block all the holes which gained access to the nest. Copious amounts of insecticide were also squirted into all the holes. As quick as I can block the holes they find new ones or get in via cracks between the window frame and wall. I resorted to mastic to block some smaller holes. Every evening when I get back from Pont I stand next to the wall and swat about 80-100 wasps. I'm not sure if I'm winning yet.

Leia (the sheep) had a lump on her breast some months ago, it finally revealed itself to be an abscess which I had to lance a few days ago. It was a bit bigger than a golf ball and a huge amount of puss came out of it...yuk. It seems to be healing well but I'm keeping a close eye on it.


Toute cette semaine je travaille à Pont de la Taule. Il sera finir la fin de la semaine prochaine.

Pour la dernière semaine ou plus, j'ai été un combat avec un énorme nid de guêpes qui se trouve dans la mur avant de la maison. Pendant plusieurs jours j'ai fait les joints dans le mur pour essayer de bloquer tous les trous qui ont eu accès au nid. Une grande quantité d'insecticide ont également été jeté dans tous les trous. Aussi vite que je peux bloquer les trous qu'ils trouvent de nouvelles ou de mettre en travers des fissures entre le cadrement de la fenêtre et le mur. J'ai eu recours à mastic pour bloquer certains petits trous. Chaque soir, en retour de Pont j'ai tape environ 80-100 guêpes. Je ne suis pas sûr si je gagne encore.

Leia (la brebis) avait une bosse sur son mamelle il y a quelques mois, il s'est finalement révélé être un abcès qui je devais lance il y a quelques jours. Il était un peu plus gros qu'une balle de golf et une énorme quantité de pus en est sorti ... beurk! Il semble être la guérison bien, mais je garde un œil sur elle.

mercredi 18 août 2010

Google Translate

With all the work at Pont, I've got very behind with my French translation of posts. Thought I'd try "Google Translate" to help speed up the clearance of the backlog. My French must be getting better as I can see how awful the translations are. I've made a quick trawl them to try and tidy them up, but I think they're still dodgy!

Avec toutes les travaux à Pont, j'ai eu du retard dans les traductions. J'ai décidé d'essayer "Google Translate" afin m'aider. Souvent les traductions sont terribles! J'ai les corrigé rapidement, mais ils ont encore des erreurs.

dimanche 15 août 2010

Pont finished at last!

After several weeks of 12 hour days at Pont de la Taule, on Friday at midnight I finally managed to finish all the plumbing (except for a washing machine waste). WC, shower, basin, kitchen sink, hot and cold water all working. There's still about 10 days work to do but now I can do at a more sensible pace.

This weekend I have been able to start catching up with works at Quélébu. Scything the fields, moving all the tractor machinery, some pointing to try and block up a wasp's nest in the front wall, digging over the vegetable patch and transporting 4 trailer loads of manure from the barn, burning 3 more huge piles of branches from the May snows, weeding the patio and cleaning the house.

On Saturday evening Mellie and Suzie dropped in on their grand tour of Europe.

Après plusieurs semaines de 12 heures par jour à Pont de la Taule, le vendredi à minuit, j'ai finalement réussi à terminer toute la plomberie (sauf l'evacuation de machine à laver). WC, douche, lavabo, évier de cuisine, eau chaude et froide - tous marches. Il y a encore environ 10 jours de travail à faire mais maintenant je peux faire à un rythme plus raisonnable.

Ce week-end, j'ai pu commencer à rattraper travaille à Quélébu. Faucher les champs, transporter toutes les utiles de tracteur, faire les joints afin d'essayer de bloquer un nid de guêpes dans la mur avant, becher le potager et transporter 4 remorques de fumier de la grange, brulée 3 molles de branches de la neige de mai, et la désherbage et le nettoyage de le patio de la maison.

Le samedi soir, Mellie et Suzie ont visité dans leur grande tournée de l'Europe.

mardi 10 août 2010

Another lovely day

Is summer finally trying to make an appearance?

Été enfin?

dimanche 8 août 2010

Big walk

At last a day off and good weather! I haven't been in the mountains for months so I was keen stretch the legs.

I decided to make a walk to some rarely visited peaks on the frontier, some of which I haven't been up, then finish with another ascent of Mont Rouch.

I started from Mines d'Anglade above Salau (1250m). At first I headed steeply towards the col de Crusous as if I was going to climb Cap de Ruhos, but crossed over a rocky spine into the secret valley of Fontaret.
Part of the long fin of rock which isolates Fontaret from the neighbouring valley

From here I made a rising traverse skirting under the north ridge of Tuc de Pis Noir then climbing steeply to eventually reach a little peak called Tuc de Lias (2268m). A gentler ascent put me on the frontier at Pas de la banque de Lauret (2461m).
Pic de Mariola and Lago de Riveralta on the Spanish side of the ridge

The frontier ridge is very narrow for a long way in both directions with a fair bit of exposure particularly to the Spanish side. I turned right heading for the very distant Mont Rouch. The ridge goes over many tops and switchbacks (including points 2459m, 2529m, Pic des Rouges 2644m and point 2660m) before finally reaching the summit of Mont Rouch (2868m).
Looking back along the ridge from Pic des Rouges, I joined the ridge
just after the high peak on the right (Pic de Montareing 2661m)
Looking from the same point in the other direction towards Mont Rouch

The very last section of ridge to the summit was exhausting as it was hot and I was tired and hungry. It had taken 5 hrs.
Pico Aneto (3404m) in the far distance from just below the summit
Looking back up at the foresummit of Mont Rouch on the descent

After a quick lunch I began the descent. It's a long and very steep knee jarring descent of about 1800m and every time I do it, the narrow and vague path seems to be in worse condition. As I had tired legs I had to be careful as the going was slippery in the afternoon humidity. 2 hrs 45 brought me to the piste which goes to the Port de Salau and the first other people I'd seen all day. Alun and Breezy are away so I continued past their barn and pushed on back to the car. The last few kilometers on the tarmac up to the mine were irritating, but couldn't distract from a great day out. 8200ft (2500m) of height gain.

Enfin, un jour de congé et le beau temps! Je n'ai pas été dans les montagnes pendant plusieurs mois j'ai donc été étirer les jambes vif.

J'ai décidé de faire une promenade à certains sommets rarement visités sur la frontière, dont certaines que je n'ai pas été jusqu'à, puis terminez avec une autre ascension du Mont Rouch.

Je suis parti de Mines d'Anglade-dessus de Salau (1250m). Au début, je me suis dirigé en flèche vers le col de Crusous comme si j'allais monter Cap de Ruhos, mais traversé une épine rocheuse dans la vallée secrète de Fontaret.

De là, j'ai fait une traversée en contournant la hausse sous l'arête nord du Tuc de Noir Pis ensuite grimpé en flèche pour finalement atteindre un pic, il appela Tuc de Lias (2268m). Une douce montée m'a mis sur la frontière au Pas de la Banque de Lauret (2461m).

La crête frontière est très étroite dans les deux sens et arrienne en particulier du côté espagnol. J'ai tourné à droite en direction de la très lointaine Rouch Mont. La crête traverse de nombreux lacets (y compris les points 2459m, 2529m, 2644m Pic des Rouges et point 2660m) avant d'atteindre finalement le sommet du Mont Rouch (2868m).

La section tout dernier de la crête vers le sommet a été épuisant car il faisait chaud et j'étais fatigué et affamé. Il a fallu 5 heures.

Après un déjeuner rapide, je commence la descente. C'est long et très raide descente d'environ 1800m et chaque fois que je le fais, le sentier étroit et vague semble être en plus mauvais état. Comme j'avais les jambes fatiguées, j'ai dû faire attention, car le temps était glissante de l'humidité après-midi. 2 h 45 m'a amené à la piste qui va vers le port de Salau et les premières personnes d'autres que je voyais tous les jours. Alun et Breezy sont loin alors j'ai continué depuis leur grange et poussé sur le dos à la voiture. Les derniers kilomètres sur la piste jusqu'à la mine ont été irritant, mais ne pouvait pas détourner l'attention d'une belle journée. 8200ft (2500m) de dénivelée.

samedi 7 août 2010

New tenants arrive

A beautiful day today and not bad yesterday either...at last. Tomorrow looks good also but then we're back to the wet and stormy weather which has been the norm this year.

I had hoped to get out into the mountains today but my new tenants rang early this morning to ask/beg if they could move in this evening! There is still no plumbing other than a single cold water tap (so no loo either) but as they are currently camping and having to commute to jobs which are stone's throw from the house I had to sympathise. So today I was trying to finish some small jobs to make everything safe and generally have a huge clear up to make as much as I could habitable. It's really coming together now but there's still some plastering and tiling to do before I can do the plumbing. After so many long days I need a break - so tomorrow I'm grabbing a day in the mountains.

Une journée d'aujourd'hui beau et pas mal d'hier non plus ... enfin. Demain semble bon aussi, mais nous sommes de retour à la pluie et d'orage qui a été la norme de cette année.

J'avais espéré sortir dans les montagnes aujourd'hui, mais mes locataires nouvelles ont m'appellé tôt ce matin pour demander / supplie, si ils peuvent se déplacer à cette soirée! Il n'existe toujours pas de plomberie autre qu'un robinet d'eau froide unique (donc pas de toilettes non plus) mais comme ils sont actuellement de camping et de leur éloignement des emplois qui sont à deux pas de la maison que j'avais à sympathiser. Donc, aujourd'hui, j'ai essayé de finir quelques petits travaux à faire tout ce coffre-fort et ont généralement une grande néttoyage à faire autant que je pouvais habitable. C'est vraiment se conjugue aujourd'hui mais il y a encore quelques plâtres et le carrelage à faire avant que je puisse faire de la plomberie. Après tant de longues journées que j'ai besoin d'une pause - si demain je suis saisissant une journée dans les montagnes.

mercredi 4 août 2010

Forget the Summer

Works at Pont de la Taule continue (electrics nearly finished - photos soon) and the shit weather continues too. I have given up on having a summer this year - roll on autumn.

Today I had planned a trip with Ben and Valery to Pica d'Estats, but having got up at the crack of dawn to make the 1hr 30 drive to the start point, I was greeted by torrential rain and low cloud. The sheep escaped and by the time I got them back in the field the day was lost.

Travaux au Pont de la Taule continuer (électricité presque fini - photos bientôt) et la météo continue trop la merde. J'ai renoncé à avoir un été de cette année - rouler sur l'automne.

Aujourd'hui, j'avais prévu un voyage avec Ben et Valéry à Pica d'Estats, mais ayant levé à l'aube de faire la 1 heure 30 d'roulement au point de départ, j'ai été accueilli par des pluies torrentielles et des nuages bas. Les moutons échappés et le temps que je leur suis rentré dans la pré, la journée était perdue.

dimanche 1 août 2010

Update

This little fella was hiding in the potatoes.

Sophie turned up rather unexpectedly on Friday, she's been walking the HRP (Haute Route Pyrenean) but has received a job offer which starts on Monday, so has had to abandon her holiday and high tail it back to the UK via Quélébu.

Friday night we were invited to a Barbeque at Lucien and Lisa's in Boussenac. It was a lovely evening and was good to catch up with them. Saturday was a scorcher, the first decent summer's day in ages. Justin and Emily came over at lunchtime with the twins. Who enjoyed playing with the potatoes we'd just harvested (about 50 kgs this year). In the evening we ate out in Massat with Ian and Nina, Kim and Tim, and Sandrine and John who's birthday it was.

Today whilst Sophie went for a wander in the woods, I scythed all the fields, made some fence repairs and in the early afternoon managed to burn one of the many piles of branches from the May snows...then the heavens opened. Another huge thunderstorm, set to rumble on through all of tomorrow. There seems to be no end to the bad weather this year. Still I'm working at Pont de Taule everyday for at least the next 2 weeks so it doesn't matter too much.

Sophie se place de manière assez inattendue, le vendredi, elle a été la marche de la HRP (Haute Route Pyrénéenne), mais a reçu une offre d'emploi qui débute lundi, a donc dû renoncer à ses vacances et rentrée de nouveau au Royaume-Uni via Quélébu.

Vendredi soir nous étions invités à un barbecue à Lucien et Lisa dans Boussenac. C'était une belle soirée et a été bonne pour les rattraper. Samedi a été très chaud, le premier jour d'été depuis longtemps. Justin et Emily est venu à midi avec les jumeaux. Qui aimait jouer avec les pommes de terre que nous venions de la récolte (environ 50 kg cette année). Dans la soirée, nous avons mangé dans Massat avec Ian et Nina, Kim et Tim, et Sandrine et Jean, qui était l'anniversaire.

Aujourd'hui, alors que Sophie a faire une balade dans le bois, je fauchée tous les domaines, a fait des réparations à la clôture et dans l'après-midi réussi à graver une des piles de nombreuses branches de la neige mai ... Puis les cieux s'ouvrirent. Un autre orage énorme, mis à gronder à travers toutes de demain. Il semble y avoir pas de fin à la mauvaise saison cette année. Mais je travaille à Pont de Taule quotidienne d'au moins les 2 prochaines semaines afin de ne pas trop d'importance.